Lettre 32 (mai-juin 2005)

Publié le par Haski

LA LETTRE DU NINGXIA/
z

 

 

La lettre des enfants du Ningxia

Mai-Juin 2005

Bonjour,
Pour la deuxième année consécutive, des élèves du lycée français international (LFI) de Hongkong se sont rendus au Ningxia fin mai, visitant les établissements scolaires et les communautés que nous aidons. Dix neuf élèves et trois professeurs, dont Anne-Marie Bordas, l'organisatrice de ces échanges devenus réguliers, ont ainsi pu toucher du doigt la réalité des problèmes d'éducation, les difficultés de la vie dans une région frappée par une sécheresse chronique.
A Wuzhong, le lycée où étudie désormais Ma Yan, ils ont pu discuter avec des élèves de leur age, dans un établissement moderne d'une grande ville. Puis ils se sont rendus à Yuwang et Ma Gao Zhuang, deux collèges ruraux aidés par l'association, avant de terminer à Zhang Jia Shu, le village natal de Ma Yan, l'étape la plus pauvre. Ce voyage était soutenu par le LFI, et a également reçu un soutien de l'Association démocratique des français à l'étranger de Hongkong, qui a par ailleurs offert plusieurs bourses à des enfants du Ningxia.
A Zhang Jia Shu, les jeunes Français se sont partagés en petits groupes et ont partagé le repas de familles paysannes, discuté avec elles et découvert la vie simple de ces communautés défavorisées. Leur venue s'est accompagné d'un important geste de solidarité auprès des écoles et des familles. Ces échanges correspondent parfaitement à l'un des buts que nous nous sommes fixés, qui est d'établir des passerelles entre des mondes que rien n'aurait dû mettre en rapport, et chacune des deux parties en ressort plus riche d'une expérience humaine forte.
Ce voyage nous a permis de faire le point sur tous nos programmes en cours. A Yuwang, nous avons eu la joie de voir un enseignant télécharger un programme de mathématiques sur un site internet de l'université pékinoise de Qinghua à partir de la salle informatique des professeurs financée par l'association. Le collège de Yuwang dispose désormais de deux salles d'ordinateurs pour les élèves qui ont ainsi doublé leur temps d'usage, et d'une salle pour les professeurs. Et ça marche!
Nous avons également pu découvrir la salle informatique du collège de Ma Gao Zhuang, l'autre école que nous aidons, située à une quinzaine de km de Yuwang. La encore, la magie de voir ces enfants de paysans qui n'auraient jamais dû accéder à la technologie dans leur école rurale, apprendre à pianoter sur un clavier d'ordinateur, et ainsi avoir quelques chances de plus dans la vie pas facile qui les attend dans cette Chine en pleine mutation. Pour nous accueillir, les élèves avaient collé aux murs des slogans en anglais du type "never forget" (nous n'oublierons jamais)...
Le seul problème de ces ordinateurs est l'absence de connection internet pour les élèves, qui leur ouvriraient un monde inconnu. Seuls les profs à Yuwang utilisent la seule ligne terrestre du collège pour se connecter. A Ma Gao Zhuang, il n'y a toujours pas de ligne fixe, même si elle est annoncée pour cette année. Un ami de Shanghaï qui nous accompagnait étudie la possibilité d'aider ces établissements à obtenir une connection par satellite : si le coût n'est pas prohibitif, nous pourrions trouver des sponsors. Pour la ligne et pour l'électricité car le budget de Ma Gao Zhuang est tellement serré que le directeur est contraint de limiter l'usage des ordinateurs pour ne pas utilsier trop d'électricité. Là encore, l'association pourrait accompagner cette école qui mérite tous nos encouragements.
A Zhang Jia Shu, nous avons pu rencontrer les membres d'un Comité des anciens qui s'est constitué autour de la question du puits. Ces vénérables vieillards à barbe grise se sont engagés à définir avec l'entreprise qui sera chargée des travaux le meilleur lieu pour faire une deuxième tentative de creuser ce puits. Ils se sont également engagés à mieux organiser la maintenance du site une fois le puits réalisé, contrairement à la première tentative qui s'est soldée par un échec. Cet entretien fut très encourageant.
Le point noir de Zhang Jia Shu, ce sont les questions de santé. Depuis l'opération "miraculeuse" sur les pieds d'un jeune enfant, financée par l'association, nous avons été sollicités par de nombreux villageois qui n'ont pas les moyens d'accéder au système de santé qui, je le rappelle, est payant en Chine. A chaque passage désormais, nous sommes approchés par des gens qui nous font part de problèmes non traités. Nous sortons évidemment du champs de la vocation première de l'association qui portait sur l'éducation, et nous n'avons pas les moyens de prendre en charge les problèmes de santé de tout un village. Il va nous falloir définir rapidement une politique sur ce point : nous avons déjà évoqué l'ouverture possible d'un "compte santé" qui permettrait de financer les cas d'urgence, ou l'envoi d'une mission santé à voir éventuellement avec une autre ONG.
Pour finir, un grand bravo et merci à tous ceux qui ont pris des initiatives ces derniers mois pour soutenir les Enfants du Ningxia. En particulier les élèves d'une classe de CAP cuisine du lycée professionnel de Dives sur mer (Calvados) qui, avec leurs enseignants et la documentaliste de l'établissement, ont travaillé depuis la rentrée 2004 autour du Journal de Ma Yan et de la Chine. Ils ont organisé en avril un repas chinois auquel a participé Emmanuelle Polack, et ont confectionné et vendu des gâteaux au profit de l'association. Un salut particulier à Joël, qui est allé jusqu'à faire un site web spécialement consacré à Ma Yan! Merci par ailleurs à la chorale du conservatoire de Vendée, et à sa soprano Karine Chaigneau, qui a organisé un concert dans une abbaye en mai au profit de l'association. Ces initiatives sont précieuses car elles font vivre concrètement en France la solidarité que nous mettons en place au ningxia.
Le Journal de Ma Yan poursuit quand à lui son fabuleux parcours : le livre est sorti le premier juin aux Etats-Unis (ed. HarperCollins), et a été choisi par 3.000 bibliothèques américaines destinées à la jeunesse.
A toutes et tous un très bon été.

 

Pierre Haski

z

 

 

 

 

eee

Publié dans LETTRES DU NINGXIA-

Commenter cet article