Mon Kanar FR3

Publié le

Sans titre-1
REVUE DE PRESSE/
z

 

LE JOURNAL DE "MA YAN"

(Mon Kanar FR3, 29/03/2004)

 

En Mai 2001, une équipe de journalistes se promène dans des coins très reculés et très pauvres de la Chine, pour les besoins d’un reportage.
Les habitants de cette région n’ont pas croisé de journalistes depuis 1930 !
Soudain, une femme s’avance vers les reporters et leur tend 3 petits cahiers marrons en insistant pour qu’ils les gardent.
De retour en France, c’est la révélation : ces carnets bruns contiennent le journal intime de Ma yan, une jeune chinoise, qui décrit sa vie quotidienne difficile dans le village de Zhang Jia Shu.
Elle décrit son rêve le plus cher : aller à l’école, ce qui n’est pas possible car ses parents sont trop pauvres. Là-bas, pour s’acheter un stylo, il faut économiser sur la nourriture pendant des jours.
De plus, les filles arrêtent souvent l’école avant les garçons pour travailler et aider leurs parents. À l’époque, son histoire avait beaucoup ému les élèves du collège ORT de Villiers le Bel (région parisienne), qui avaient décidé de l’aider.
Chaque élève avait envoyé 2 euros à Ma Yan, pour qu’elle puisse étudier : Aujourd’hui, Ma Yan a 16 ans, suit une scolarité normale, continue à écrire son journal et sait qu’elle pourra continuer à étudier aussi longtemps qu’elle le souhaite.
La première lettre de sa vie, Ma Yan l’a reçue des collégiens de Villiers le Bel. Ce n’est donc pas un hasard si elle a voulu les rencontrer lors de sa visite en France la semaine dernière. (son premier voyage à l’étranger payé par l’éditeur de son journal intime).
Ma Yan veut devenir journaliste, car c’est un journaliste qui a découvert son histoire. Selon elle, ce sont eux qui informent les gens et leur parlent des enfants pauvres. Grâce à l’aide des collégiens et les dons d’autres bénévoles, Ma Yan et 250 autres élèves de son village vont pouvoir continuer normalement leur scolarité.

z
eee

Publié dans REVUE DE PRESSE-

Commenter cet article