Lettre 23 ( Avril 2004)

Publié le

Bonjour, D’abord des nouvelles de Ma Yan qui a regagné son village et son collège après son fabuleux voyage à Paris. Sa mère nous a appelés pour nous dire qu’elle l’avait trouvée transformée -dans le bon sens du terme- et mûrie. Elle-même nous a écrit depuis pour nous remercier de lui avoir donné la possibilité de découvrir Paris : "c’était formidable, j’ai vu tant d’oncles et de tantes qui nous aident, j’ai vu des enseignants et des élèves qui avaient tous des sourires si gentils, j’étais très heureuse. J’ai également visité tant d’endroits et de monuments célèbres en quelques jours"... A tous les membres de l’Association, Ma Yan adresse ce salut : "vous êtes des gens merveilleurs qui travaillez dur pour nous aider. Nous ne vous oublierons jamais, vous êtes des anges dans notre coeur". Le père de Ma Yan, qui avait accompagné sa fille à Pékin pour la première fois lors de son départ à Paris, a fait ajouter quelques lignes par sa fille : "Merci d’avoir donné à Ma Yan la chance d’aller à l’étranger. Merci pour tout ce que vous faites pour elle, nous apprécions beaucoup. Merci aussi de m’avoir permis de venir à Pékin, c’est le plus grand voyage que j’ai effectué dans ma vie. Je n’ai plus de regrets désormais, merci encore, vous avez fait beaucoup pour nous". A son arrivée chez elle, Ma Yan a eu la surprise de trouver un journaliste britannique du quotidien The Daily Telegraph, qui l’attendait. Richard Spence a ensuite publié un long reportage dans son journal, le 10 avril 2004, racontant toute la saga du Journal de Ma Yan, de l’association... Le journaliste interroge Ma Yan sur son voyage à Paris, et lui demande si elle n’est pas intimidée par tous les changements survenus dans sa vie. "Elle ne comprend pas la question, et répond : comment ne serais-je pas heureuse ?", écrit-il... Le journaliste raconte l’histoire de Yang Juan, l’une de nos boursières, que ses parents voulaient retirer de l’école. "J’étais furieuse car les mentalités ici sont si rétrogrades", dit-elle. Le journaliste ajoute : "Aujourd’hui, grâce à Ma Yan, elle aussi va à l’école. L’argent réuni par les lecteurs de Libération puis grâce aux droits d’auteur du livre ont permis de créer un fonds qui aide les enfants du village, particulièrement les filles, dont la vie a été transformée". Le journaliste raconte aussi les effets pervers de notre intervention, le fait que certains enfants écrivent leur journal dans l’espoir de reproduire le "miracle" de Ma Yan... Mais il cite le directeur de l’école primaire de Zhang Jia Shu qui souligne que les effets positifs de notre action l’emportent de loin sur les conséquences négatives... Aujourd’hui, Ma Yan et ses camarades sont concentrés sur un objectif : les examens de fin d’année qui approchent, et qui, dans le cas de Ma Yan, vont décider de son passage au lycée et, selon ses notes, de la qualité de l’établissement qui l’accueillera. Quelques nouvelles : BOURSES : à la demande du directeur du collège de Yuwang, nous avons pris en charge neuf boursiers supplémentaires, dont les familles n’avaient pas pu payer les frais de scolarité du second semestre, et étaient menacés d’exclusion. VENTE : le 10 avril, à la galerie China Arts Seasons de Pékin, s’est déroulée une vente d’oeuvres d’art au profit de notre association. Une cinquantaine d’artistes contemporain chinois avaient offert des oeuvres, toute à un prix inférieur à 300 euros, et un public nombreux est venu dans cette galerie située dans le district d’usines de Dashanzi, devenu l’un des hauts lieux de l’art contemporain à Pékin. Il faut noter que cette initiative a été organisée par la directrice chinoise de la galerie après lecture du Journal de Ma Yan en chinois. Elle nous a permis de récolter des fonds, mais surtout de faire connaître notre action à un public chinois nouveau. Plusieurs journaux locaux ont parlé de cette vente. Nos remerciements à Nie Mu, Shi Shi, toute l’équipe de China Arts Seasons, et aux artistes qui ont généreusement offert leurs oeuvres. VISITE : la dernière semaine du mois de mai, un groupe d’une vingtaine d’élèves et d’enseignants du lycée français de Hongkong va se rendre à Zhang Jia Shu et Yuwang, rencontrer les familles et les élèves chinois. Ces dernières semaines, les élèves français ont mené plusieurs initiatives pour récolter des fonds, et vont apporter du matériel scolaire à leurs camarades chinois. Ce voyage est le premier de ce genre, et il devrait renforcer un peu plus le lien que nous avons tissé avec cette communauté du Ningxia. Nous vous en rendrons compte dans la prochaine lettre. CONFERENCES : Toujours en Chine, j’ai été invité à faire une conférence sur notre expérience et sur la scolarisation des filles du Ningxia à l’université de Fudan, à Shanghai, le 17 mai, dans le cadre d’une campagne de sensibilisation à la condition féminine intitulée "V-Day at Fudan", et qui comprendra deux représentations de la pièce "Les Monologues du Vagin" en chinois ainsi que cinq conférences ou ateliers sur le sujet des femmes en Chine. Autre conférence sur le sort des filles au Ningxia, le 29 mai à l’Alliance française de Nankin. THEATRE : un peu plus tard, mais cette fois en France, une très belle initiative à ne pas rater si vous vous trouvez du côté de Dunkerque le 19 juin. Dans le cadre du festival "Les quais de Chine" réalisé par le théâtre Le Bateau-feu, des extraits du Journal de Ma Yan seront joués par des jeunes de la Maison de Quartier de l’île Jeanly, du Carré de la Vieille et des glacis, en relation avec l’école élémentaire des Glacis. Le personnage de Ma Yan sera figuré par une marionnette à taille humaine, conçue et réalisée par Remi Verbraeken. Ce sera donc le 19 juin, à 18h30, Parc de la Marine, entrée libre. Renseignements : 03 28 51 40 40 ou sur les sites internet : www.ville-dunkerque.fr, ou www.lille2004.com. SITE INTERNET : avec l’aide des étudiants chinois de l’école supérieure des télécoms de Paris, nous améliorons le contenu de notre site internet, mais ça prend du temps... Le site fonctionne déjà, mais il faudra encore plusieurs semaines pour qu’il soit réellement complet. Alors patience... Amitiés. Pierre Haski Adresse : 45 rue Notre-Dame de Nazareth, 75003 Paris, France E-mail : enfantsduningxia@yahoo.fr SITE INTERNET : www.enfantsduningxia.org

Publié dans LETTRES DU NINGXIA-

Commenter cet article