Lettre 8 ( Juin 2002)

Publié le par basile minet

Bonjour à tous, L’année scolaire se termine en Chine aussi, un bon moment pour faire le point sur notre action au Ningxia qui n’a, faut-il le rappeler, que quelques mois d’existence. Nous avons aidé au deuxième semestre de cette année 20 enfants du sud du Ningxia à retourner à l’école, soit au primaire, soit au collège. Tous les 20 (19 filles, un garçon) nous ont écrit, certains à plusieurs reprises, depuis le début de cette action : c’était la condition que nous avions placée pour que cette aide se poursuivre, afin de nous assurer que l’argent avait bien servi à payer les frais de scolarité. Des lettres touchantes qui donnent des nouvelles de leurs résultats scolaires, et nous indiquent en tout cas qu’ils ont bien pu reprendre le chemin de l’école. Parmi eux, bien sûr, Ma Yan, qui est à l’origine de cette action de solidarité, et qui nous écrit et nous téléphone régulièrement, et nous donne des nouvelles en tous points encourageantes. C’est le premier résultat positif. Nous avons également reçu des lettres de 19 enfants qui, ayant appris ce que nous faisions, nous demandent de les aider. Mon assistante He Yanping leur a répondu individuellement à chacun, et leur a promis de les rencontrer à notre prochain passage dans la région. Tous font état de situations dramatiques dans leurs familles, dans l’impossibilité de payer des frais de scolarité qui dépassent dans certains cas le revenu annuel du foyer. Une situation généralisée en Chine pour les paysans les plus pauvres, comme je viens de le constater dans une autre province, le Sechuan. Nous avons actuellement en banque plus de 2.500 euros, alimentés par les dons réguliers que vous faites, et qui viennent de France pour la majeure partie, d’Italie pour près d’un tiers, et dans deux cas de Belgique et de Grande Bretagne. Cette somme peut sembler faible, mais, étant donné l’absence totale de frais de fonctionnement, elle nous permet d’envisager d’étendre un peu notre action à la rentrée. Je pense, sans prendre de risque, que nous pouvons à la fois continuer à aider les 20 enfants déjà boursiers, augmenter le nombre de bourses, et aussi offrir un peu de matériel pédagogique au collège de Ma Yan et à l’école primaire de son village qui en sont totalement démunis. Cela permettrait à notre action de toucher tous les enfants, et éviter la critique que l’on sent venir, des exclus par rapport aux « privilégiés » qui reçoivent notre aide. Le dénuement est tel que ce problème est bien réel. Je compte me rendre de nouveau au Ningxia début juillet, ce qui permettra de choisir dès à présent les boursiers de la rentrée de septembre et de montrer que notre action n’est pas éphémère. Je vous enverrai, comme pour mon voyage précédent, un compte rendu de ce déplacement. Quelques nouvelles encore : le livre contenant l’intégrale du journal de Ma Yan, ainsi qu’un texte de présentation de ma part, racontant à la fois l’histoire de ce journal, mais aussi tout ce qui a suivi, ainsi que le contexte socio-économique de cette partie de la Chine, devrait en principe sortir en septembre aux éditions Ramsay. Il contiendra également les photos de Wang Zheng, le photographe qui nous accompagne depuis le début. Un article sur toute l’histoire de Ma Yan a été publié dans le Wen Hui Bao, le grand quotidien de Shanghai, écrit par le correspondant de ce journal à Paris qui en avait entendu parler. Un article très positif sur notre action qui nous assure une relative protection officielle potentiellement utile en cas de difficultés avec les autorités sur place, jamais à exclure en Chine... Enfin, je serai à Paris entre le 22 juin et la fin du mois, et serai ravi de rencontrer tous ceux qui le peuvent et/ou le désirent. D’autant que j’ai consulté une avocate amie, qui travaille entre la France et la Chine, sur les formes légales à donner à notre action, afin de ne pas perpétuer la situation dans laquelle nous sommes et qui fait transiter les sommes par mes comptes bancaires personnels. J’en saurais plus la semaine prochaine et nous pourrons en parler de vive voix j’espère. Amitiés à tous. Pierre Haski PS : je joins en PJ une photo très kitsch que nous a adressée Ma Yan. J’espère que vous pourrez l’ouvrir.

Publié dans LETTRES DU NINGXIA-

Commenter cet article