Les Enfants du Ningxia dans la course

Publié le par Pierre Haski

Nous sommes au milieu de la nuit dans la forêt des Nouveaux Territoires, la région nord de Hongkong, et nous attendons nos "héros" : les quatre coureurs de l'équipe engagée au nom des Enfants du Ningxia qui participent à la redoutable course annuelle Trailwalker destinée à soutenir des causes humanitaires. Cent Kms sur la piste MacLehose, un parcours redoutable que les plus rapides, les célèbres Gurkhas, les anciens soldats népalais de l'armée britannique, font en moins de douze heures sans s'arrêter, et les plus lents en 36 heures. Notre vaillante équipe effectuera finalement le parcours en 21h56, soit environ deux heures de moins que l'équipe de l'an dernier, une excellente performance!
Plus de 4000 personnes ont participé par équipes de quatre à cette nouvelle édition du Trailwalker, organisée par l'ONG britannique OXFAM. Et à côté de ces 4000 coureurs ou marcheurs, ou les deux selon les moments, il y a la mobilisation de milliers de personnes dans les équipes de soutien, qui organisent la logistique indispensable pour accompagner leur effort. Tous les 20 Kms, en effet, se trouve un point de passage obligatoire ou les coureurs doivent pointer, et un espace de pause où ils peuvent boire, manger, tremper leurs pieds meurtris dans une bassine d'eau, se faire un peu masser, se faire cajoler... Plus la nuit avance, plus ce soutien est important et permet aussi de soutenir le moral parfois vacillant tant l'effort est intense.
Au milieu de la nuit, le parcours devient une véritable torture, trois sommets à grimper, dont un à plus de mille mètres, avec des centaines de marches à monter et descendre sur la piste qui trace à travers les arbres, avec pour seule lumière celle de la lune, magnifique ce weekend, et des petites lampes torches que les coureurs s'accrochent au front, comme des mineurs. Ce qui donne une vision surréaliste de centaines de petites lumières qui dansent dans la forêt sombre, avant de voir apparaître des visages exténués d'hommes et de femmes qui poussent leurs propres limites à l'extrême.
L'équipe des Enfants du Ningxia -Laurent Parzy, capitaine, Régis Jouan, Sébastien Hesri et Frédéric Thierry d’Argenlieu- a été organisée avec le soutien du Lycée français Victor Segalen, qui s'est mobilisé pour la deuxième année consécutive. Deux des coureurs sont profs au lycée, auxquels se sont joint un gendarme du Consulat français et un homme d'affaires. L'équipe de soutien était largement issue du lycée, et ils étaient une bonne dizaine encore vaillants à 5h du matin à l'ultime halte des coureurs avant les 20 derniers kilomètres, pour leur servir soupe, thé et croissants, boissons et surtout réconfort et encouragements. Plusieurs amis ont également couru une partie du parcours avec eux pour les encourager et les soutenir.
A l'arrivée, un formidable engagement individuel et collectif, une course désintéressée et généreuse, et un soutien actif et concret à une cause lointaine mais bien réelle, celle des enfants défavorisés d'une province oubliée de Chine... Bravo et merci à tous ceux qui ont participé à cette belle aventure.

Publié dans NEWS-

Commenter cet article